CGIAR

A Global Agricultural Research Partnership

Communiqué de presse de Mr. Henri de Raincourt, Ministre chargé de la Coopération, sur l’obtention du statut d’Organisation internationale du CGIAR

Henri de Raincourt, Ministre chargé de la Coopération se félicite de l’obtention du statut d’Organisation internationale du CGIAR, partenariat mondial de recherche agronomique basé à Montpellier: “une étape importante dans le combat contre la faim”

Paris, le 2 mars 2012: Le Groupe consultatif de la Recherche Agricole Internationale (CGIAR) vient d’obtenir officiellement aujourd’hui 2 mars 2012 le statut d’Organisation internationale.

Le CGIAR représente le plus large partenariat mondial de recherche agricole pour le développement, visant à réduire la pauvreté rurale et la faim, à améliorer la sécurité alimentaire et la santé humaine.

Le CGIAR dispose de 15 centres de recherches agricoles internationaux, et travaille sur des programmes spécialisés dans les cultures vivrières (riz, blé, pomme de terre, forêt, agriculture tropicale, élevage, etc.) et dans la gestion durable des ressources naturelles (sols, utilisation de l’eau agricole, lutte contre le changement climatique, etc.). Ces programmes représentent un investissement international de recherche pour le développement d’environ 600 millions d’euros. Le CGIAR travaille en étroite collaboration avec des centaines de partenaires, incluant les instituts de recherche nationaux et régionaux, les organisations de société civile, les universités et le secteur privé.

Depuis sa création en 1971, le CGIAR a prouvé qu’investir dans la recherche agricole contribue efficacement au combat contre la faim et la malnutrition.

En octobre 2010, au terme d’une compétition internationale, le CGIAR a fait le choix du site d’Agropolis International pour accueillir son siège. Montpellier devient ainsi la « capitale mondiale » de la recherche agricole pour le développement.

En septembre 2011, Henri de Raincourt, Ministre chargé de la Coopération, a signé l’« Accord instituant le Consortium des Centres de Recherche Agricole Internationale » avec la Hongrie.

La signature aujourd’hui par un troisième pays, le Danemark, ratifie définitivement cet Accord. Le Danemark est un partenaire privilégié du CGIAR depuis 40 ans et lui a versé 150 millions d’euros.

La France se félicite de cette signature et de l’obtention du statut d’Organisation internationale, auquel elle a fortement contribué. Ce statut facilitera la mobilisation de ressources financières et la coordination de la recherche agricole mondiale au service du développement, ainsi que son impact sur la vie de millions de paysans du Sud.

“Il s’agit d’une étape importante pour la recherche agricole mondiale et pour notre combat contre la faim” a indiqué Henri de Raincourt.

Le Ministère des Affaires étrangères et européennes est le dépositaire de cet Accord au plan international.